sous l’architecture, la gravure…

éléments biographiques

Architecte de formation, Blandine Galtier pratique la gravure en taille douce parallèlement au métier de graphiste, qu’elle exerce sous le label de bamg-atelier, bamg* étant sa signature d’artiste (1). Dans les années 1990, sa collaboration avec Françoise Jourda, femme architecte pionnière, dont les projets dans le domaine de l’architecture écologique font référence à l’échelle internationale, s’avère particulièrement marquante. Au sein de l’agence Jourda & Perraudin, implantée à Lyon, puis de l’agence Jourda architectes à Paris, elle prend part à la conception d’une cinquantaine de concours. Elle se voit aussi confier la scénographie de plusieurs expositions, présentant les projets de l’agence en France et en Europe, et la conception graphique des catalogues d’exposition.

A Rotterdam, où elle vit de 1998 à 2004, elle exerce à son compte le métier de graphiste, en mettant ses compétences au service d’agences d’architecture : illustration de projets, identité visuelle et charte graphique, conception éditoriale et multi-média… De retour à Paris, la conception de sérigraphies pour des façades ou des toitures de bâtiment, qu’elle réalise à la demande de plusieurs architectes, lui permet d’associer plus étroitement le graphisme et l’architecture à travers les effets d’ombre et de lumière recherchés. Parallèlement à l’exercice en libéral de son activité, elle intègre l’agence OBRAS en tant que graphiste et web-designer, partageant ainsi l’aventure de cette agence d’architecture prometteuse, lauréate du palmarès des jeunes urbanistes.

A Bordeaux, nouveau port d’attache depuis 2009, elle installe son atelier et son lieu de vie dans une ancienne échoppe, qu’elle rénove avec son compagnon. Ce nouvel horizon géographique coïncide avec sa décision de se consacrer à la gravure, autre univers plastique, qu’elle explore tel un gisement aux ressources infinies après s’être formée aux techniques de l’eau forte et de l’aquatinte. Depuis 2011, elle participe à des salons d’art et à des expositions pour y présenter son travail. Sa première exposition personnelle a été le fruit d’une commande artistique de la Ville de Mourenx. Chantiers de construction, infrastructures routières et aéroportuaires…, les sujets qui inspirent Blandine Galtier sont autant de réminiscences des paysages façonnés par l’homme.

(1) Le nom de bamg joue sur une image sonore, tout en renvoyant aux initiales de Blandine Anne-Marie Galtier.

repères

1970 | naissance de Blandine Galtier à Rillieux-la-Pape en banlieue de Lyon.
1989-97 | études d’architecture intérieure à l’Ecole Supérieure d’Architecture Intérieure de Lyon (ESAIL),
puis d’architecture à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon (ENSA Lyon).
1993-98 | architecte chef de projet et graphiste au sein de l’agence Jourda & Perraudin à Lyon et Jourda architectes à Paris.
1998-2016 | exercice libéral du métier de graphiste sous le label de bamg-atelier.
2004-07 | graphiste et webdesigner au sein de l’agence OBRAS à Paris.
2008-09 | formation à la gravure à l’Ecole supérieure des arts appliqués de Paris (école Duperré).
2014 | exposition au salon de la Société Nationale des Beaux-arts, Carrousel du Louvre, Paris. Invitée du comité de sélection de l’ADAGP, Médaille d’Or du Prix du jury invité et médaille de bronze du jury de la SNBA.
2016 | première exposition personnelle de gravure dans le cadre d’une commande artistique in situ.

estampe, gravure, etching blandine galtier ©